Logo
Accueil > Critiques de films > Zidane un portrait du XXIème siècle

Zidane un portrait du XXIème siècle

Critique de tootpadu

  • Le 23 avril 2005, le jour qui restera gravé dans la mémoire de chaque pauvre spectateur qui a eu l'infortune de choisir ce documentaire expérimental comme l'origine d'un ennui total, même pas frustrant. Nous nous trouvons en effet rarement aussi désagréablement désemparés face à un film aussi incompréhensible ! Quel intérêt de filmer l'as du foot Zidane pendant une heure et demie au plus près, avec une prédilection pour ses pieds et sa tête ? Quel but artistique, puisque les deux réalisateurs sont originaires de ce milieu-là, informatif ou cinématographique à montrer la monotonie du foot sous tous les angles possibles ?
    Pas assez cependant à nous montrer avec ostentation l'acrobate du ballon rond en train de transpirer et de cracher à tout va. Pour pallier une insuffisance dramatique et informative flagrante, des commentaires de Zidane apparaissent en sous-titre et la seule échappée du stade Santiago Bernabeu sert à montrer les vrais événements marquants de ce jour-là. Mais cette mise en abîme prétentieuse et les confessions en parfait accord avec l'image publique du footballeur ne font en fin de compte qu'accentuer la profonde inutilité du projet.
    Les seuls effets légèrement positifs de ce somnifère néfaste sont de nous rappeler à quel point le foot peut très souvent être un sport mou et inintéressant, et comment les commentaires des observateurs nous dirigent à travers un événement qui à tendance à s'étirer inutilement. Autant dire que Zidane un portrait du XXIème siècle - et quel siècle - est l'oeuvre parfaite pour nous dégoûter du foot, voire du cinéma !
    Une seule étoile donc, comme nous étions tout seuls dans une salle de multiplexe en train d'attendre désespérément le coup de sifflet final !

    Vu le 28 mai 2006, à l'UGC Ciné Cité La Défense, Salle 9

  • 1