Accueil > Critiques de film > Devine qui vient dîner ...

Critique de film

  • Devine qui vient dîner ...

    Devine qui vient dîner ...

    De retour de ses vacances à Hawaï, la jeune Joey Drayton a une surprise à annoncer à ses parents : elle va se marier. Et puisque le temps presse, elle a emmené son futur mari, le docteur John Prentice, avec elle pour le présenter à ses futurs beaux-parents. Le seul hic : Prentice est de race noire, ce qui pose un sérieux problème aux Drayton, qui ne sont pas aussi ouverts d'esprit que leur fille ne le pensait.

    Sortie : 01 mai 1968
    Durée : 104 minutes
    Réalisateur : Stanley Kramer
    Genre : Drame social

    Critique de Tootpadu 3 ★

    La prémisse de ce film est si représentative de l'époque lors de laquelle il a été produit, que son importance s'est indubitablement et heureusement atténuée avec le temps. Le mariage mixte n'est plus le tabou social qu'il a été il y a quarante ans et s'il retient encore un certain degré d'exception, ce n'est plus un problème de nos jours à partir duquel on peut construire l'intrigue d'un film entier. Evidemment, des couples de race mixte sont loin d'être la règle. Mais il faut désormais une différence ou un enjeu supplémentaire pour animer des films comme Mauvaise foi, Just a Kiss ou Never forever.
    En effet, l'aspect de ce film bien intentionné qui a peut-être le plus vieilli, c'est son traitement un tantinet besogneux. Pourquoi tous les personnages font un tel cirque autour de la question, alors qu'ils ne veulent au fond que le meilleur pour les futurs mariés ? La bataille paraît en effet gagnée d'avance, surtout de la part d'un réalisateur à l'engagement ostentatoire dans toutes les causes sociales. Faute de véritable trouble-fête antagoniste, à l'exception d'une collègue renvoyée d'une façon un peu trop expéditive, le scénario plutôt alambiqué est donc en manque d'un moteur pour faire avancer cette famille prétendument moderne. D'où sans doute la contrainte temporelle, qui parfait la structure désagréablement artificielle du scénario. Par moments, on se croirait face à une adaptation théâtrale, tant le décor de studio et la répartition des scènes font penser à une pièce plus qu'à un scénario original.
    Les insuffisances de l'intrigue mises à part, Devine qui vient dîner ... reste une comédie dramatique plutôt plaisante à regarder. Les acteurs plus que chevronnés savent en effet apporter une réelle dimension émotionnelle aux petits soucis familiaux. Sous la direction solide de Stanley Kramer, Katharine Hepburn et Spencer Tracy se livrent un chant de cygne très touchant, surtout lors de l'allocution finale, alors que Sidney Poitier excelle une fois de plus dans l'emploi du Noir trop beau et bon pour être vrai.

    Revu le 30 septembre 2007, en DVD, en VO
    Revu le 15 juillet 2010, en DVD, en VO
    Revu le 13 juin 2011, en DVD, en VO

Vos commentaires

Laissez-nous votre note ou un commentaire

Nom :
Note :
Commentaire (facultatif) :

Concours edge of tomorrow, du 22 octobre 2014 au 02 novembre 2014Concours malefique, du 15 octobre 2014 au 28 octobre 2014Concours Interstellar, du 22 octobre 2014 au 05 novembre 2014 Retour au haut de la page

3884 films critiqués

3542 critiques de Tootpadu

Dernières critiques

Coup de coeur

Top 5

1024 critiques de Mulder

Dernières critiques

Coup de coeur

Top 5

84 critiques de Noodles

Dernières critiques

Coup de coeur

Top 5

Vos commentaires

...

RAZ a propos de E.T. l'extraterrestre

Clint ce...

RAZ a propos de Gran Torino

Suivez-nous en tout temps