Accueil > Critiques de film > Proie (La)

Critique de film

  • Proie (La)

    Proie (La)

    Peu de temps avant sa libération, le braqueur Franck Adrien prend la défense de son compagnon de cellule, le violeur d’enfants présumé Jean-Louis Maurel, lorsque des co-détenus veulent abuser de lui sous le regard désintéressé des gardiens. Obligé par conséquent de rester quelques mois supplémentaires derrière les barreaux, Adrien s’inquiète pour le butin de son dernier casse, qu’il avait caché à l’insu de tous et que ses complices cherchent à récupérer avant lui. Il se confie à Maurel, qui va être gracié suite à une erreur judiciaire, pour que celui-ci transmette des informations cruciales à la femme d’Adrien. La visite inattendue d’un gendarme au parloir va faire douter Adrien de la fiabilité de son confident. Il ne lui reste alors plus que l’évasion pour s’assurer que rien n’est arrivé ni à sa famille, ni à son argent.

    Sortie : 13 avril 2011
    Durée : 105 minutes
    Réalisateur : Eric Valette
    Genre : Policier
    Interdit aux moins de 12 ans

    Critique de Tootpadu 3 ★

    La popularité du cinéma français sur son territoire et à l’international repose essentiellement sur deux genres : des comédies qui ne s’exportent plus aussi bien de nos jours qu’à la grande époque de Louis De Funès, et des policiers dans la tradition vénérable de Jean-Pierre Melville aux gueules emblématiques de Lino Ventura et Jean Gabin, avec le drame romantique ou social comme garant d’un prestige bénéfique à la réputation, mais pas nécessairement au porte-monnaie. Le moins que l’on dit sur les tentatives globalement forcées de nos comiques de faire rire au cinéma, le mieux c’est. Du côté du polar par contre, nous assistons depuis quelques années à une sorte de renaissance timide, dont le réalisateur Nicolas Boukhrief peut être considéré comme le chef de file sans prétention. Le nouveau film d’Eric Valette confirme ce regain de santé temporaire à travers une chasse à l’homme hautement efficace.
    Ce sont en effet les nombreuses séquences de course poursuite, le plus souvent à pied, qui imposent à La Proie un rythme haletant. Rien n’y est laissé au hasard, pas plus que dans la mécanique peut-être un peu trop parfaitement huilée du scénario. Les moments incontournables du genre, comme l’évasion de prison, la traque de la police constamment aux trousses d’un fugitif aux motivations floues, et l’affrontement final aux rebondissements multiples, y sont enchaînés selon les règles de l’art d’une narration dépourvue du moindre temps mort. Et pourtant, ce calibrage narratif soumis au chronomètre de poussées d’adrénaline successives enferme les enjeux de l’intrigue dans le prototype d’un antagonisme, à peine démenti par la forme triangulaire des intérêts divergents entre Adrien, Maurel, et la flic Claire Linné. La situation de départ et son évolution paraissent du coup assez universelles et pauvres en traits de caractère distinctifs, pour qu’un remake américain du film soit plus que probable, à l’image de celui de Anthony Zimmer de Jérôme Salle.
    Ce sont surtout les seconds rôles des vrais méchants qui arrivent à tirer leur épingle du jeu, au détriment des deux défenseurs à peu près exemplaires d’un certain idéal moral, interprétés solidement par Albert Dupontel et Alice Taglioni. Ces derniers n’ont hélas pas droit à la même ambiguïté inquiétante que Stéphane Debac et Natacha Regnier en couple de tueurs en série illuminé et maladivement empressé de paraître normal. Le scénario ne les laisse pas non plus exceller en tant que pendant bienveillant du gardien de prison pourri jusqu’à l’os, campé malicieusement par Yves Verhoeven.

    Vu le 21 mars 2011, à la Salle Pathé François 1er

Vos commentaires

Laissez-nous votre note ou un commentaire

Nom :
Note :
Commentaire (facultatif) :

Concours Cheap Thrills, du 11 au 30 avril 2014Concours Brick Mansions, du 11 au 24 avril Retour au haut de la page

3687 films critiqués

3423 critiques de Tootpadu

Dernières critiques

Coup de coeur

Top 5

941 critiques de Mulder

Dernières critiques

Coup de coeur

Top 5

28 critiques de Noodles

Dernières critiques

Coup de coeur

Top 5

Vos commentaires

Attention le fllm dure exactement 2H33 (153mn) Vous avez dû le voir en 25...

Bernard Grenier a propos de Quatre cavaliers de l'Apocalypse (Les)

VINCENT MACAIGNE est un grand acteur français il est doué pour tout, nous faire rire dans des situations qu'on a envie de...

Sassan a propos de Tonnerre

Suivez-nous en tout temps