Logo
Accueil > Reviews > Outlaw king : le roi hors-la-loi

Outlaw king : le roi hors-la-loi

  • Outlaw king : le roi hors-la-loi
    L'histoire vraie et inédite de Robert Bruce, noble vaincu de l'Écosse médiévale devenu roi contre son gré puis héros hors-la-loi en l'espace d'une année. Contraint à se battre pour sauver sa famille, son peuple et son pays de l'envahisseur anglais, Robert Bruce s'empare de la couronne écossaise et rassemble une troupe de soldats hétéroclites. Avec eux, il devra affronter la colère de l'armée la plus puissante au monde, menée par le féroce roi Édouard 1er et son imprévisible fils, le prince de Galles.

Critique de Mulder

  • to Florence

    Découvert dans le cadre du festival du cinéma américain de Deauville Comanchiera réalisé par David Mackenzie nous avait conquis et permis de découvrir un réalisateur passionnant et investi pour lequel le cinéma se doit de reposer sur un bon scénario, proposer une véritable vision d’auteur et bénéficier d’un casting en phase avec le sujet traité. C’est donc avec une certaine impatience que nous avons pu découvrir Outlaw King : Le roi hors-la-loi son nouveau film dont il a co-écrit le scénario avec Bathsheba Doran, James MacInnes, Mark Bomback et David Harrower après plusieurs films indépendants tels que Young Adam (2003), Asylum (2005), Perfect sens (2010) et les poings contre les murs (2014) ;

    Sur une trame rappelant Braveheart (1995) de Mel Gibson , nous découvrons la vraie histoire de Robert The Bruce et les agissement intolérables de l’Angleterre opprimant les écossais en leur imposant leur autorité comme étant la seule reconnue. Lorsque Robert Bruce se retrouve avec la couronne d’Ecosse il essaye autant de protéger son peuple que de faire régner l’ordre dans un pays sous le contrôle d’une armée aux ordres Édouard 1er d'Angleterre et de son fils le Prince de Galles. Devenu hors la loi, Robert Bruce n’a plus le choix et décide de mener le combat. David Mackenzie s’acquitte avec brio de la mission de refaire revivre cette période du Moyen-Age d’un pays malmené par des troupes anglaises sans aucun code moral. On ne peut donc que défendre ce héros qui devra non seulement survivre à des perfidies orchestrées contre sa jeune fille et sa nouvelle épouse mais aussi tout un pays agressé et violenté par des troupes anglaises .

    Une nouvelle fois, le réalisateur David Mackenzie refuse tout procédé superficiel et nous livre simplement une belle leçon de courage et une grande histoire d’amour entre Elizabeth de Burgh une femme cultivée et rebelle et ce roi d’Ecosse. La mise en scène dépouillée revient à l’essence même du cinéma c’est-à-dire proposer un divertissement de qualité reposant principalement sur un scénario parfaitement orchestré, un casting de qualité et une véritable vision d’un auteur trouvant matière à livrer un message. Une nouvelle fois Netflix montre qu’il est possible de faire des films de qualité sans recourir à un système hollywoodien misant des millions sur des comédiens et des effets spéciaux spectaculaires bien souvent au détriment d’un scénario de qualité et d’une réalisation inspirée..

    La force principale de Outlaw King : Le roi hors-la-loi est son duo principal formé de Chris Pine et surtout Florence Pugh. Le premier a pu démontrer tout son talent aussi bien dans des blockbusters réussis comme Star Trek (2009) et ses deux suites Star Trek into Darkness (2013) et Star Trek sans limites (2016) mais aussi the Ryan Initiative (2014) et Wonder Woman (2017). Il donne ici à son personnage toute la carrure nécessaire et se révèle aussi bon dans les scènes de combat (dont la longue scène sur le champ de bataille) que dans des moments plus intimistes. De la même manière on tombe totalement sous le charme de la jeune comédienne Florence Pugh découverte dans l’excellent The Yound lady (2016) et revue dans un autre film Netflix Les mauvais esprits (2018) et le thriller The passenger (2018). Chacunes de ses scènes révèlent sa grâce et également sa voix angélique mais montre bien que c’est sa présence en qualité d’Elizabeth de Burgh qui fera de Robert The Bruce un homme courageux, fort et prêt à donner sa vie pour défendre son pays. Dès son apparition, de sa première rencontre avec Robert The Bruce avec lequel elle ne passe pas la première nuit, Elizabeth de Burgh se révèle être une femme forte et indépendante qui donne au récit toute sa beauté et sa force émotionnelle. On ne peut que tomber sous le charme de cette grande comédienne dont on attendra avec impatience ses prochains films King Lear et Les quatre filles du docteur March (réalisé par Greta Gerwing).

    Outlaw King : Le roi hors-la-loi aurait amplement mérité une sortie traditionnelle et sa diffusion dès le 09 novembre sur Netflix mérite toute notre attention. On notera que la version regardée est plus courte que celle qui fut présentée au Festival international du film de Toronto en septembre dernier.

    Vu le 07 novembre via lien presse Netflix

  • 4