Logo
Accueil > Reviews > Unfriended: Dark Web

Unfriended: Dark Web

  • Unfriended: Dark Web
    Un jeune homme trouve un ordinateur portable et, innocemment, le ramène chez lui. Dans les dossiers, il déniche d'inquiétants fichiers cachés qu'il s'empresse de montrer à ses amis sur Skype. Sans le vouloir, tous se retrouvent dans les tréfonds du Dark Web et découvrent rapidement que quelqu'un les observe et que cet inconnu est prêt à tout pour récupérer son portable et protéger ses secrets.

Critique de Mulder

  • Suite du thriller Unfriended sorti au cinéma en 2015 et réalisé par Levan Gabriadze, Unfriended - dark web aura mis plus de cinq mois après sa sortie américaine pour être projeté dans nos salles de cinéma. Reprenant le même concept que son prédécesseur, le film se déroule de nouveau conceptualisé par une diffusion en webcam sur des ordinateurs appartenant aux principaux personnages du film. Il en ressort un climat réellement angoissant mais une mise en scène trop statique.

    Alors que la mode du found footage semble enfin s’être calmé et a montré ses limites, cette nouvelle manière de raconter une histoire semble devenir le nouveau refuge de nombreuses modestes productions américaines trouvant ici un moyen de proposer certes une manière différente d’approcher le film de genre mais dont le scénario continue à manquer cruellement de rebondissements. Certes le climat horrifique sied parfaitement à cette réalisation mais les personnes manquent cruellement d’épaisseur et le jeu des comédiens guère convaincant ne retient pas notre attention.

    On comprend aisément la volonté de certains producteurs de vouloir proposer une nouvelle approche du film de genre mais cela ne serait possible que si le scénario est suffisamment élaboré et que les comédiens réussissent à donner vie à leur personnage. Dans le cas de ce film, l’ennui se dégage et on est alors heureux de sa courte durée.

    Blumhouse productions qui a pourtant l’habitude de nous présenter des films de genre réussis comme dernièrement Action ou Vérité (2018), American Nightmare 4: Les Origines (2018), Halloween (2018) semble également se fourvoyer par moment dans des productions qui auraient une meilleure vocation à sortir directement en VOD plutôt qu’au cinéma . On attendra donc avec impatience par contre Happy Death Day 2U (2019) et surtout US, le nouveau film choc de Jordan Peele après l’excellent Get Out (2017).

    Vu le 26 décembre 2018 au Gaumont Disney Village, Salle 7 place A19, en VF

  • 2