Logo
Accueil > Reviews > Dangerous to know

Dangerous to know

  • Dangerous to know
    Une jeune femme troublée se remet d'une tentative de suicide dans une cabane isolée, mais lorsqu'une série d'incidents inexpliqués et terrifiants se produisent, elle se rend compte que quelqu'un - ou quelque chose - a un avenir bien plus sombre en vue. Un thriller psychologique en évolution rapide, rempli à ras bord de philosophie intelligente, d'existentialisme, de dynamique familiale post-traumatique, de responsabilité parentale, de responsabilités entre générations, et même de sens de la vie elle-même.

Critique de Mulder

  • Si nous devions élaborer un classement sur la vingtaine de films que nous avons pu découvrir et qui figurent à la programmation du festival britannique virtuel FrightFest des meilleurs films, le premier film monté, scénarisé, réalisé de David Simpson y serait assurément. Dangerous to know se veut un thriller aux multiples rebondissements sachant parfaitement jouer avec les nerfs des spectateurs. Le réalisateur David Simpson emmène les spectateurs dans un voyage épique utilisant l'effet Zeigarnik, une conséquence psychologique qui réinitialise continuellement la capacité d'attention du spectateur en lui donnant de nouveaux mystères à méditer.

    La complexité du scénario de David Simpson permet différents niveaux de lecture et s’appréhende à la manière de The Girl with the Dragon Tattoo (2011) et Gone Girl (2014) à un hommage à peine déguisé à ses thrillers de David Fincher. Soignant autant la forme que le fond de son premier film, le réalisateur David Simpson réussit à retenir toute notre attention pendant plus de trois heures. On découvre donc une jeune femme troublée, Bridget Douglas (Bridget Graham), se remet d'une tentative de suicide dans une cabane isolée, mais lorsqu'une série d'incidents inexpliqués et terrifiants se produisent, elle se rend compte que quelqu'un a un avenir bien plus sombre en vue. Nous éviterons de vous parler de l’histoire afin de vous laisser découvrir toute la richesse de ce film de manière intacte.

    Si le film Dangerous to know fonctionne aussi bien c’est qu’il bénéficie également d’un grand soin porté autant à l’image qu’au montage même du film. Il en ressort l’impression d’être dans une intrigue à plusieurs niveaux qui s’emboitent aux uns les autres. Le film bénéficie également dans le premier rôle féminin de la présence de la jeune comédienne Bridget Graham (Pixels (2015)). Malgré qu’il s’agisse d’un film indépendant notre surprise est d’autant plus grande étant donné le soin porté à l’élaboration de ce film aussi original qu’efficace.

    Enfin, la musique du film signé également par David Simpson contribue à donner à celui-ci une aura toute particulièrement et à renforcer notre adhésion à ce thriller aux frontières du fantastique qui a su s’imposer comme un des films majeurs de cette édition virtuelle de Frightfest…

    Dangerous to know
    Écrit et réalisé par David Simpson
    Produit par Ryan Cervasio, Robert Lopez, Paul Y. Morin, Samuel Peralta, Teana-Marie Smith
    Avec David Simpson, Demelza Randall, Andrew Robert Wilson, James An, Bridget Graham
    Musique de David Simpson
    Montage : David Simpson
    Date de sortie : 22 octobre 2020 (Royaume-Uni)
    Durée : 183 minutes

    Vu le 17 octobre 2020 (Screener presse)

  • 4

Critique de Fox

  • If we were to draw up a ranking of the twenty or so films we discovered and which are on the program of the British virtual FrightFest festival of the best films, the first film edited, scripted and directed by David Simpson would certainly be there. Dangerous to know is a thriller with multiple twists and turns that knows how to play perfectly with the nerves of the spectators. Director David Simpson takes viewers on an epic journey using the Zeigarnik effect, a psychological consequence that continually resets the viewer's attention span by giving them new mysteries to meditate on.

    The complexity of David Simpson's script allows for different levels of reading and is approached in the manner of The Girl with the Dragon Tattoo (2011) and Gone Girl (2014) to a barely disguised homage to his thrillers by David Fincher. Taking care of both the form and the substance of his first film, director David Simpson manages to hold our attention for more than three hours. We discover a troubled young woman, Bridget Douglas (Bridget Graham), recovering from a suicide attempt in an isolated cabin, but when a series of unexplained and terrifying incidents occur, she realizes that someone has a much darker future ahead of them. We will avoid telling you the story so that you can discover all the richness of this film in an unspoiled way.

    If the film Dangerous to know works so well, it is because it also benefits from a great deal of care taken as much in the image as in the editing of the film itself. It gives the impression of being in a plot on several levels that fit together. The film also benefits in the leading female role from the presence of the young actress Bridget Graham (Pixels (2015)). Despite the fact that it is an independent film, our surprise is all the greater given the care taken in the elaboration of this film that is as original as it is effective.

    Finally, the music of the film also signed by David Simpson contributes to give it a special aura and to reinforce our adhesion to this thriller at the frontiers of fantasy which has established itself as one of the major films of this virtual edition of Frightfest...

    Dangerous to know
    Written and directed by David Simpson
    Produced by Ryan Cervasio, Robert Lopez, Paul Y. Morin, Samuel Peralta, Teana-Marie Smith
    Starring David Simpson, Demelza Randall, Andrew Robert Wilson, James An, Bridget Graham
    Music by David Simpson
    Edited by David Simpson
    Release date: October 22, 2020 (UK)
    Running time: 183 minutes

    Seen on October 17, 2020 (Screener press)

  • 4